Index du Forum FAQ Rechercher
S’enregistrer Connexion
SINNERS EST UN FORUM ÉCOLO' !
"Un écran consomme plus d'énergie pour afficher un écran blanc (ou clair) qu'un écran noir (ou sombre)."

:: Maxime Bailey...ou peut-être Ronie Swing ? ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Avant de franchir les murs -> Fiches de présentation -> Registre des acceptés
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Maxime Bailey
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 21 Juil 2010 - 00:40    Sujet du message: Maxime Bailey...ou peut-être Ronie Swing ? Répondre en citant

IDENTITÉ


Comment vous appelle-t-on ? Un nom, un prénom ou plusieurs, un surnom peut-être ? Et sa signification, son histoire ?
Et une première voix répondit tranquillement « Maxime Bailey »
Une second vint parler alors, la même mais dans une intonation différente « Ronie Swing »


Qui sont vos parents, à qui êtes-vous affiliés ?
MB : « Lui était hybride et elle était humaine, un chouette couple, des gens plutôt gentils, mon père s’était toujours fais recensé pour autant que je m’en souvienne, mais il n’était pas vraiment du genre à apprécier ce système, je crois qu’il était membre du HHH. Ma mère était du genre tolérante avec les hybrides, surtout avec mon père d’ailleurs, elle voulait croire en la cohabitation de nos espèces, ça m’a fais du bien de ne pas être considéré comme pestiféré pendant ma jeunesse. »
RS : « J’en sais rien, jamais connu. »


À quelle race appartenez-vous ? Cette catégorisation vous pose-t-elle problème ?
MB : « Hybride, fier de l’être mais gêné par ce système discriminatoire. »
RS : « Hybride, fier de l’être et prêt à faire couler le sang pour changer cette discrimination de merde. »


Pour les hybrides
    Type : Biologique
    Capacité : Agilité hors-norme
    Handicap : Personnalité multiple/inconscience de la capacité

Niveaux de votre pouvoir (à noter que Maxime n’est pas conscient d’avoir une capacité particulière) :
  • Niv-1 : Résultant simplement d’une réaction dans une situation donnée notamment la peur ou l’urgence, le changement de personnalité s’opère et Ronie intervient, inconscient de cette capacité, son agissement lui semblait alors naturellement comme si il l’avait toujours fais. Il ne savait alors rien de son don et bien sûr, les interventions n’étaient liées qu’à un choc ressenti par Maxime.
  • Niv-2 : Ronie ne peut toujours pas intervenir quand il le souhaite, toutefois lorsqu’il vient à intervenir, rester pendant encore un laps de temps dépendant de la violence de l’émotion ressentie. Il peut alors découvrir les spécificités de son pouvoir notamment de l’agilité toute particulière qu’il lui procure.
  • Niv-3 : Arrivé à ce stade, Ronie peut intervenir quand il le souhaite. Il est conscient que le pouvoir lui offre une agilité hors-norme, il découvre doucement que son sens de l’équilibre dépasse la norme. Toutefois en la présence d’une personne connaissant Maxime, il ne pourra demeurer que si elle ne provoque chez Maxime aucune émotion particulière.
  • Niv-4 : Ronie peut demeurer aussi longtemps qu’il le souhaite en possession du corps de Maxime, il a conscience de son agilité et de l’équilibre qui l’accompagne. Maxime lui même commence à prendre conscience des pouvoirs mais il est loin d’en avoir l’assurance, de plus si il ressent une émotion trop vive comme de l’amour, il peut reprendre possession de son corps, n’en déplaise à Ronie.

Et niveau actuel ? 3


Quel âge vous donne-t-on ? Et quel âge avez-vous ?
MB : « On me donne souvent dans les vingt-cinq ans. Pas trop faux, j’en ai vingt-huit. »
RS : « Bah euh je crois qu’on donne vingt-cinq à Max mais il en a vingt-huit. Alors on m’en donne vingt-cinq et j’en ai vingt-huit mais si on considère la première fois que Maxime a réagis assez vivement pour utiliser son pouvoir et donc moi, j’ai treize ans. Mais relax, je suis super mature pour mon âge »





CREUSONS UN PEU


Petite confession à mon psy :
Comment vous décririez-vous physiquement ? Avez-vous des signes particuliers, et si oui, les dissimulez-vous ? Pourquoi ? Que représentent-ils pour vous ? Est-ce que votre apparence vous pose problème ?
MB : « Mes deux parents étaient plutôt grands et ils m’ont laissé hérité de cela, je mesure un mètre quatre-vingt-cinq ce qui est plutôt une taille raisonnable. Je suis formé aux arts martiaux depuis mon plus jeune âge, mon physique c’est adapté en conséquence, je n’ai jamais été de ceux qui recourent aux anabolisants pour améliorer leur physique, je suis musclé, des abdominaux finement dessinés, un corps plutôt tentant finalement. J’ai des cicatrices mais aucun complexe quand à elle, je veux dire elles sont là, alors je ne vois pas trop quoi dire, je les assume. J’en ai deux dans le dos, souvenir d’une très mauvaise chute dans la chaîne de Ieyok lors d’une excursion avec mes parents, j’avais quinze ans, je m’en souviens parfaitement parce que ça coïncide avec mon premier trou de mémoire. J’ai aussi trois tatouages, et je les assume eux aussi, je veux dire, je les ais fais volontairement alors forcément je l’assume. Un ankh sur mon épaule droite, un symbole égyptien de longue vie, pas que je sois particulièrement croyant dans un mystique pouvoir mais on ne sait jamais, si jamais ça devait me protéger, mieux vaut l’avoir. Un autre tatouage sur mon bras droit est un symbole tribal mais je n’ai aucun souvenir de me l’être fais tatouer ce qui est assez perturbant. Le dernier est sur ma hanche gauche où l’on lit « Godspeed » (bonne chance).
Au niveau vestimentaire, j’essaye d’avoir un look soigné un tant soit peu, mais cela n’empêche pas mes cheveux d’être souvent coiffé à la va-vite d’un coup de gel, et bien souvent j’aime à être dans une tenue simple comme un ensemble jean et t-shirt. Je ne suis pas de ceux qui aiment trainer dans des costumes même si je sais m’habiller mais bon ça après, ça reste un choix pas vrai ? »
RS : « Ouais...je suis plutôt d’accord avec lui, sauf pour le tatouage tribal, je me souviens qu’on se l’est fais. Enfin c’est moi qui l’ait fais mais on partage le même corps, enfin c’est une histoire compliquée, mais bon, ça va venir. »

Comment définiriez-vous votre caractère ? Quelles sont vos qualités, et quels sont vos défauts ? Quelles sont vos ambitions ? Avez-vous des goûts particuliers ?
MB : « Mon caractère...J’en sais franchement rien, je veux dire c’est pas évident de savoir exactement ce qui nous définit le mieux et puis parfois c’est étrange, j’ai l’impression que...j’en sais rien, des gens que j’aurais déjà vu mais que je ne connais même pas, c’est plutôt effrayant. Enfin pour ceux que je côtoie régulièrement, ils ont tendance à me dire que je suis sympathique et serviable, c’est très agréable à entendre. Je veux dire, j’essaye d’être sociable et sympathique avec un max de monde, c’est pas toujours évident avec certains crétins qui ont si peur des hybrides, mais je suis même pas sûr d’en être un ! J’ai jamais vu ou eu le sentiment que j’ai un pouvoir, peut-être finalement que ça s’est pas transmis dans le sang de mon père à moi. Quoi qu’il en soit, je me considère comme un hybride et j’entends bien que tout se passe bien avec les humains, je reste plutôt calme en temps normal mais je suis capable de hausser le ton et me défendre, mais... »
RS : « ...la ferme schyzo-boy. C’est son caractère à lui ça, enfin attends, je vais t’expliquer ça clairement maintenant. Tu permets que je te tutoie, t’es mon psy mais ça n’empêche pas d’être ce genre de familiarités si ? Qu’importe. Il est bien hybride et oui il a des pouvoirs, mais il se trouve que je suis une conséquence de ce fameux pouvoir. Dès qu’il est dans une situation périlleuse ou qui le choque émotionnellement, j’arrive et j’interviens, je suis un peu son ange-gardien si on veut...Non je suis carrément son ange-gardien ! Bon d’accord les choses ont évolué, je peux intervenir quand je veux maintenant mais j’abuse pas, c’est sa vie, moi je suis...j’en sais rien, un parasite squatteur qui vient l’aider quand il faut. Je suis pas lui cela dit, lui c’est le mec cool tu vois ? Celui qui va pas chercher les noises, celui qui veut la diplomatie, moi je suis plutôt du genre direct et efficace, je casse des têtes quand il faut. »
MB : « ...j’ai parfois des pertes de mémoire... »
RS : « ...c’est faux, c’est juste que c’est moi qui ait agi, on partage pas notre mémoire réciproquement, moi je suis toujours là je sais tout et je vois tout en temps réel mais lui il ne sait pas que j’existe. Oh et si la mauvaise idée te prend de lui dire, je te défenestre. »
MB : « ...je ne sais pas, peut-être que je m’endors mais j’y crois pas trop, je me réveille de temps en temps avec des blessures et des bleus c’est très déconcertant. Sinon je suis plutôt quelqu’un de courageux et de motivé, je crois en la fidélité et la confiance, je dois être un masochiste mais je préfère un couteau dans le dos que de ne pas faire confiance... »
RS : « ...Je te laisse deviner qui protège ses arrières. Moi je suis plutôt du genre à pas me prendre la tête et à ne reculer devant rien, mais comme dis je le laisse vivre, je suis juste son ange-gardien. J’aime bien cette idée. Ouais je suis un peu arrogant mais j’ai le droit de l’être non ? »
MB : « ...Par contre je suis pas très doué avec les filles, suffit qu’une me plaise et je deviens maladroit dans mon comportement et mes gestes, pas vraiment que je sois timide mais...intimidé. Je suis parfois maladroit dans ce que je dis aussi, ça c’est en général, je vais me rater dans ce que je dis, le genre de choses qui arrivent mais qui peuvent faire mal. »
RS : « Mes défauts ? J’en ai pas...je suis un ange-gardien, je suis parfait mec ! Bon d’accord je suis peut-être un peu arrogant et j’ai souvent trop confiance dans mon don, mais faut bien qu’un de nous deux soit sûr pour l’autre non ? Avant que tu demandes, je veux simplement le garder en vie aussi longtemps que possible. »
MB : « Et pour être vraiment franc, je ne vais pas vraiment bien, enfin vous savez que j’ai une tendance légèrement dépressive. JE fais en sorte de donner une très bonne image de moi en forme et bien vivant, mais il y a des jours où...L’envie n’est plus là. IL me faut une raison pour me lever le matin et c’est régulièrement cette volonté de voir l’égalité entre les humains et les hybrides, la cohabitation pacifique, enfin ce genre de choses. Mes parents y croyaient, alors j’y crois mais certains matins sont très durs et parfois l’envie de les rejoindre est forte. »
RS : « Pas de panique, je veille sur lui, il arrivera pas à se suicider. J’aime trop la vie pour qu’il meurt ! »

Quel est votre clan, si vous en avez un, ou un groupe, une bande ? Quels sont ses objectifs, quelle place y avez-vous ? Cela vous plaît-il ?
MB : « Je suis très proche de la HHH mais je me suis pas engagé politiquement, je suis pas fan de la politique mais euh...je veux pas dire par là que je veux faire la guerre hein ?! Par contre j’ai prêté mes talents en biologie à la Fondation Levram Gen-X. »
RS : « Ouais euh...il ignore qu’il se bat de temps en temps dans l’arène. Mais euh je porte un masque et j’utilise un nom d’emprunt quand j’y vais. Ronie Swing, mon petit nom inventé, j’existe même pas vraiment, je suis juste le délire détraqué du pouvoir d’un schyzo même pas au courant de ce qu’il est...Mais je m’en plains pas, c’est plutôt le pied ! »

Parlez-nous de votre histoire, vos amis, votre ville natale, votre attachement politique, etc.
MB : « Ma vie ? Elle a pas commencé dans un hôpital ou une maison. Mes parents étaient des biologistes, ils travaillaient tous les deux pour essayer de rétablir la faune, ils cherchaient des échantillons fossilisés par le magma dans la chaîne de Ieyok. C’était une expédition plutôt longue, enfin j’en ai peu de souvenirs, mais c’est là que je suis né, dans le campement d’une expédition de recherches, quelque part naitre au milieu de biologiste c’était un peu me prédestiner à ma vie. Mes parents n’ont pas tenu à grand chose dans mon enfance, ils ne m’ont rien imposé je veux dire. Ils m’ont imposé l’école, bon soit, ils ont largement dirigé mon choix d’étude en m’emmenant régulièrement avec eux mais j’étais passionné alors...Non ils ne m’ont imposé que de toujours me faire recenser, de croire dans la HHH et les arts martiaux. En dehors de la biologie, ils étaient fondus des arts martiaux, tous deux en pratiquaient et je n’y ai pas coupé, ils m’ont fais apprendre un certain nombre d’arts martiaux jiujitsu, aïkido, krav contact, krav maga, et kyokushinkai. Je n’ai jamais vraiment compris l’utilité de tout ça, mais ça m’a permis d’avoir une forme d’enfer et une santé de fer. Et puis ça n’a jamais prédominé sur mon intérêt pour leur métier dans la biologie.

Mon enfance s’est faite à la capitale et dans les terres lorsque j’étais en vacances. Lorsque je n’étais pas à l’école, j’étais avec mes parents, ils me montraient ce qu’ils faisaient, partageant leur passion avec moi, je découvrais et j’apprenais, m’émerveillant, parfois m’horrifiant, appréciant nos excursions de temps en temps. Enfin eux travaillaient, mais pour moi c’était une expédition plutôt agréable. C’est comme ça que je suis devenu biologiste, enfin non pas vraiment là je vais un peu trop vite en besogne, mais ils ont largement influencé mon choix d’étude et de carrière, j’étais le meilleur de ma classe et ça ne surprenait que mes professeurs pour être honnête. Le vrai déclic qui m’a décidé a faire cela a été la mort de mes parents, toutefois je vais un peu vite en besogne, il y a eu avant un événement troublant, ma première perte de mémoire. J’avais quinze ans et c’étaient les vacances, j’étais donc avec eux dans la chaîne de Ieyok, c’était un des lieux où il préférait aller pour travailler et chercher des fossiles de plantes qui auraient pu subsister. Evidemment ils trouvaient peu de choses enfin qu’importe, ce jour-là, je me souviens que nous marchions avec le groupe de scientifiques. C’était un terrain assez dangereux, une pente dangereuse sur la droite donnant sur un a-pic, je vois ma mère glisser et soudain c’est le trou noir jusqu’à...un autre moment où ma mère est au sol, entouré par les scientifiques qui s’inquiètent pour elle. »

RS : « Ouais...ma première apparition, ça c’était le grand kiff, même si j’ai jamais pu refaire ce que j’ai fais ce jour-là. Bon sang c’était trop fort, soudain j’ai ouvert les yeux, je voyais cette femme et je savais que je devais la sauver, je me suis précipité sans réfléchir et j’ai réalisé un bond...J’ai sauté à trois, peut-être quatre mètres de haut avec elle dans les bras, juste avant le a-pic. Mon coeur battait la chamade, j’avais le sentiment qu’il allait exploser, c’était tellement grisant comme sensation...Et dire que j’ai plus jamais réussi à me prendre pour le marsupilami depuis...damn it ! Pardon. C’est là que je suis apparu, je n’avais conscience de rien bien sûr, j’étais simplement là et puis j’ai eu...J’en sais rien, un choc violent, comme un électrochoc qu’on infligerait sous une douche, je me suis sentis ne plus posséder le corps mais ça a été une inondation violente et douloureuse de souvenirs que j’ai fini par comprendre être ceux de Maxime. J’ai aussi réalisé que lui n’était conscient de rien, j’ai jugé que c’était mieux comme ça. Et c’est de là que viennent tous ses trous de mémoire, de mes interventions successives. »

MB : « Tout le monde m’a répété ce qu’ils ont vu et ce que j’aurais fais, mais je ne m’en souviens pas le moins du monde et j’ai déjà essayé, je n’ai aucun pouvoir. Je ne saute pas plus haut que la moyenne des gens ou peut-être avec les arts martiaux mais ça n’a rien d’exceptionnel. Je ne sais pas ce qui s’est passé ce jour-là, mais c’était le premier trou noir d’une série surprenante, j’ai le sentiment que mon cerveau fait l’impasse sur les moments graves de ma vie. Je me souviens d’un jour au lycée, en dernière année si ma mémoire est bonne, il y avait ces trois mecs à la sortie d’un cours, j’avais refusé de les aider sur un projet parce qu’ils m’avaient menacé. Je me souviens juste de voir leur chef essayer de me frapper et puis c’est le néant complet jusqu’à mon réveil douloureux dans le salon, avec ma mère qui me faisait des points de suture. »

RS : « Ma première bagarre ! C’était trop bon ! Ces trois crétins qui se prenaient pour des caïds, qu’est-ce que j’aimerais me souvenir de leurs noms pour leurs foutre la trouille...Enfin là-bas aussi, c’était vraiment, vraiment le panard. Ce gros con qui voulait frapper Maxime et ses deux sbires qui pensaient pouvoir s’attirer ses grâces en trainant avec lui. Ca a été une vraie dérouille comme on en voie qu’au cinéma, nez cassés, poignets retournés, arcades en sang, côtes fêlées, oeil au beurre noir, c’était vraiment inédit, j’ai adoré cette sensation, l’adrénaline, l’excitation du moment. C’était comme de prendre son pied avec une nana super-canon. Max aurait eu du potentiel si il avait accepté de se battre, il n’aurait pas besoin de moi, mais c’est un gentil pacifiste, il croit qu’il n’a toujours pas utilisé une armer à feu et qu’il n’a connu que deux copines...Quel con. »

MB : « La vraie différence, elle s’est faite quand mes parents sont morts. Je terminais ma dernière année, j’avais vingt-cinq ans et on me proposait un poste dans un laboratoire plutôt renommé, la vie semblait vraiment parfaite. Seulement juste après les examens, quelques jours avant d’aller rejoindre mes parents, j’ai reçu une lettre m’informant qu’ils étaient morts suite à un glissement de terrain. Je suis partis avec l’équipe de secours bénévole, je ne voulais pas les croire morts et je n’ai...je n’ai aucun souvenir du jour où nous avons retrouvé leurs corps, pourtant je sais que j’étais là, je me souviens encore de marcher et de débarrasser des roches mais soudainement c’est le trou, juste après avoir accouru chez un autre secouriste...Rien...Rien du tout, je me réveille quelques jours plus tard dans un lit. »

RS : « Là aussi c’est moi, en partie du moins. Si il creusait vraiment, il se rendrait compte qu’il a vu ce qu’à trouvé l’autre secouriste, mais il ne veut pas se rappeler de cette image du corps de son père mutilé par la roche. Pour les jours qui ont suivis, je ne sais pas pourquoi je suis resté ainsi, je crois qu’il était trop choqué pour réagir vraiment, alors je suis rentré et j’ai attendu qu’il revienne, parce qu’il n’y avait que ça à faire. »

MB : « Ma vie a changé à ce moment-là, j’ai décidé de leur faire honneur en défendant ce qu’ils avaient défendu et en continuant leurs travaux, malheureusement, laboratoire après laboratoire, peu était intéressé pour financer des recherches à un jeune fraichement nominé. Alors j’ai mis les projets de recherches entre parenthèses et j’ai travaillé comme biologiste pour quelques laboratoires, je changeais régulièrement parce que aucun laboratoire ne supportait mon attitude. J’ai connu une mauvaise passe vous savez. Négligé à tous les niveaux, cigarettes et alcools, jamais de drogues par contre, je négligeais tout sauf mon travail, quelque part je me laissais mourir. Et les absences étaient nombreuses, incroyablement nombreuses. »

RS : « Je l’ai dis, je peux pas le laisser mourir, j’aime la vie moi ! Bien sûr j’ai pas le droit de décider pour lui, mais ça lui donne pas le droit de décider pour moi...Ok, il ne sait même pas que j’existe mais c’est pas une raison ! Foutu égoïste, même pas un merci de l’avoir maintenu en vie et d’avoir terminé ses projets...Ingrat ! Parfois j’aimerais qu’il entende. D’un autre côté, je peux laisser libre court à mon imagination pour les insultes. Et puis il était tellement m’en-foutiste que ça m’a permis de participer à certains combats dans l’Arène, mais sans en faire ma vie pour autant. De temps en temps, comme ça...pour l’adrénaline. »

MB : « Je me faisais virer régulièrement jusqu’à il y a un an. J’ai décidé de me reprendre en main. Exit la cigarette et l’alcool, je me suis remis en condition et en forme même si j’avais toujours plutôt la pêche considérant la situation. Quoi qu’il en soit, j’ai trouvé un poste dans un laboratoire, j’y ai tenu neuf mois avant de choisir de démissionner quand un des hybride présent a été victime de discrimination, c’était un comportement solidaire con...Ils m’avaient remplacé à peine parti, mais j’ai directement enchainé avec un laboratoire peu connu et à vrai dire douteux. Il ne m’a fallu que quelques heures pour comprendre que je synthétisais de la drogue, drogue de luxe ceci étant, de la Selinétéine. C’est par erreur que j’y goûtais, une mauvaise manipulation, mais si la sensation fut grisante, je me jurais de ne plus y toucher et je quittais le laboratoire avec ce qu’on pourrait nommer, pertes et fracas, mais je ne le découvrirais que le lendemain à mon réveil...Encore une fois. »

RS : « Quoi ?! Pourquoi vous me regardez comme ça ?! Un labo de drogue qui prend feu, c’est monnaie courante...Surtout avec un employé mécontent d’avoir été abusé et qui est biologiste...Je leur ai fais un mélange inflammable maison...Promis, je recommencerais plus...avant la prochaine fois. »

MB[/b : « Et j’ai été abordé il y quelques jours par...J’en sais rien, un recruteur de la Fondation Levram Gen-X. Bien sûr j’ai accepté, tant pour avoir un travail que pour le nom, ceci étant, je ne sais toujours pas ce qu’ils veulent de moi, j’espère que ce n’est pas de la drogue. Enfin je verrais bien pour mon premier jour pas vrai ? »

RS : « Faudrait qu’il arrête son délire anti-drogue, ça rapporte un max de blé...Je le sais parce que euh...j’ai peut-être emprunté quelques inhalateurs avant de foutre le feu...Mais c’était pour la bonne cause...Pour les temps de crises sans emplois...même si il a trouvé du travail presque de suite après...mais je pouvais pas le prévoir. »

Parlant de politique, vous êtes-vous fait recenser (hybrides uniquement) et si non, pourquoi ?
MB : « Oui, recensé même si comme dis, mes dons ne semblent pas vouloir se développer...sauf si les trous de mémoire sont un don ? »
RS : « J’existe pas vraiment mais ouais, je suis recensé vu que Maxou est recensé et je complète toujours sa fiche avec son pouvoir...Ses capacités physiques je veux dire, pas la présence d’un mec super-cool en double personnalité. »

- hybrides - Quand et comment s'est développé votre pouvoir, si vous êtes conscients d'en avoir un ?
MB : « Je l’attends toujours pour être honnête. »
RS : « Je l’ai raconté dans l’histoire, c’était pour ma première apparition lorsque sa mère a faillis se tuer...Enfin je suppose que ça fait aussi d’elle ma mère ? La vache...J’y avais jamais pensé. C’est à méditer dis donc Doc’ ! »




ET DERRIÈRE ?

Quel est l'avatar qui représente votre personnage ?
Cam Gigandet

Combien de fois par semaine êtes-vous disponibles pour venir sur le forum ? Et pour poster en RP ? Et pour flooder ?
7/7 pour venir sur le forum
7/7 pour RP
0/7 pour flooder (choix personnel)

Comment êtes-vous arrivé ici ?
Pur hasard, honnêtement je ne sais plus

Avez-vous fait de la publicité autour de vous pour Sinners ? Si oui, comment parlez-vous de ce forum, et comment le qualifieriez-vous ?
Pas encore

Le règlement est-il signé ?
Oui

[b]Des choses à ajouter ?

Nada
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 21 Juil 2010 - 00:40    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Solaris Creed
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 21 Juil 2010 - 01:16    Sujet du message: Maxime Bailey...ou peut-être Ronie Swing ? Répondre en citant

Hey bien ! Je ne sais pas trop par où commencer. Il y a eu des "Oh !" et des "excellent !" et puis des petits sourires et des rires tout court. J'adore vraiment cette fiche et ce personnage.

Bon, au début je me suis demandée où tu allais et comment tu appréhendais cette double personnalité mais cette façon de voir est tout à fait originale et très intuitive, ça sera très intéressant à jouer. Surtout que je vais pouvoir en profiter. Monsieur est chez Alexis Hihi et Monsieur peut me fournir en sélinétéine Hm que demander de plus ?

Je n'ai que ceux petites choses à dire. Déjà, merci d'avoir passé autant de temps sur le contexte et toutes les informations s'y rapportant et merci d'avoir fait autant de références à la géographie, à la vie de tous les jours et à l'Arène qui était quelque peu délaissée dernièrement.

La seconde chose est un petit point négatif. Tu t'octroies deux capacités (trois si on veut chipoter entre l'agilité et l'équilibre mais je pense qu'on peut les regrouper) : l'agilité et la super-force. Tu ne peux avoir qu'un seul pouvoir, la logique voudrait que tu choisisses l'agilité mais c'est à toi de voir ce qui t'arrange le mieux. Sachant que nous avons déjà un singe super agile : Shaft Spike et quelques super taureaux dans les PVs. Pour ma part, cela ne me dérange pas outre mesure puisque si tu choisis l'agilité, vous ne serez que deux... pas comme si vous étiez 150.
Revenir en haut
Maxime Bailey
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 21 Juil 2010 - 06:54    Sujet du message: Maxime Bailey...ou peut-être Ronie Swing ? Répondre en citant

Merci pour les commentaires sur la fiche ! Ceux sont deux personnages que j'ai l'habitude de jouer que j'ai décidé de rassembler en un, ce qui risque d'être assez fameux parce que Ronie n'est pas vraiment du genre calme -__-'

Pour le pouvoir c'est édité, j'ai gardé l'agilité. Pour ce qui est de passer du temps avec la géo et le contexte, ça me semble un minimum si déjà quelqu'un (*fayotte* ) a passé du temps à faire du si bon travail !
Revenir en haut
Solaris Creed
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 21 Juil 2010 - 10:22    Sujet du message: Maxime Bailey...ou peut-être Ronie Swing ? Répondre en citant

Merci pour les modifications. Dans ta fiche, je vois que tu as laissé le saut "avec elle dans les bras" mais tu pourras expliquer ça au fil du temps par un surentraînement et une force un peu plus prononcée que la normale humaine.

Nous t'ouvrons donc les accès, et garde ton fayotage pour mon vilain popa Hm c'est lui qu'il faut convaincre. Moi j'ai vu Cam Gigandet et là mon cerveau a fait un truc du genre : Keno

Bref, j'espère quand même qu'avec le temps tu passeras un peu dans le flood ou les jeux, que l'on apprenne à se connaître et sinon, je te souhaite une très bonne expérience d'èrepétage sur Sinners !
Revenir en haut
Viktor Sedah
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 21 Juil 2010 - 14:10    Sujet du message: Maxime Bailey...ou peut-être Ronie Swing ? Répondre en citant

Aussitôt inscrit, aussitôt validé, ça c'est de la performance Lol UpD
Sinon, que dire à part le fait que tu t'es réellement trompé de camp Hm
De plus, avec Tom "Clark Dawson Kent" Welling et Robert "Toilet" Pattinson, ta célébrité à le don de me filer une enervite aigüe ... je n'en aurais que plus de facilité à t'ouvrir de bas en haut pour voir comment tu fonctionne Lol
Bienvenue et à très bientôt ...
Revenir en haut
Vesper Vern
Non Recensé(e)

Hors ligne
Messages: 87
Inscrit le: 20 Juil 2010

Dossier personnel: URL
Emploi: Terroriste/Etudiante
Surnom / Identité: V.
Âge: 17 ans
Ville d'origine: Sinneria
Parenté: Sasha Vern - Sa soeur
Localisation: Zone Samaël
Sin(s): 14
Race: Hybride
Type: Psy-1
Capacité: Bouclier Psychique
Handicap: Trouble de la Concentration

MessagePosté le: Mer 21 Juil 2010 - 19:39    Sujet du message: Maxime Bailey...ou peut-être Ronie Swing ? Répondre en citant

Oh wei il est timbré celui là !

J'me suis régalée en te lisant le maso, alors Bienvenue ici hein fais comme chez toi, merde qu'est ce que j'dis tu l'es déjà !






Revenir en haut
Graydon Creed
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 26 Juil 2010 - 14:47    Sujet du message: Maxime Bailey...ou peut-être Ronie Swing ? Répondre en citant

Solaris Creed a écrit:
Merci pour les modifications. Dans ta fiche, je vois que tu as laissé le saut "avec elle dans les bras" mais tu pourras expliquer ça au fil du temps par un surentraînement et une force un peu plus prononcée que la normale humaine.

Oui enfin doucement, pas de grosbillisme hein! Sinon tout le monde va être surentrainé etc...
Concernant tes pouvoirs, pour moi, ce n'était ni les 2 (une seule capacité possible. Cf le règlement), ni l'une, ni l'autre. Nous avons déjà quelqu'un avec une force surhumaine (quoique, cela dépend de l'origine de la capacité) et un autre avec une agilité développée (un ancien, qui plus est). Mais Solaris a fait des pieds et des mains ... Bah Pour les plaintes, c'est à elle qu'il faudra s'adresser Vexé

Quoiqu'il en soit, la fiche est très bien faite, bien écrite. Malgré la double personnalité du personnage, on comprend parfaitement qui est qui. Ce n'est pas brouillon et il n'y a pas d'ambigüité possible Wink
Bref, bienvenue sur Sinners M.Bailey.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:56    Sujet du message: Maxime Bailey...ou peut-être Ronie Swing ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Avant de franchir les murs -> Fiches de présentation -> Registre des acceptés Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème pour Sinners© de