Index du Forum FAQ Rechercher
S’enregistrer Connexion
SINNERS EST UN FORUM ÉCOLO' !
"Un écran consomme plus d'énergie pour afficher un écran blanc (ou clair) qu'un écran noir (ou sombre)."

:: Tanakil Evans ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Avant de franchir les murs -> Fiches de présentation -> Registre des acceptés
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tanakil Evans
Humain(e) Altéré(e)

Hors ligne
Messages: 14
Inscrit le: 25 Sep 2010

Dossier personnel: URL
Emploi: Rabatteur pour la GenTech
Âge: 26 ans
Ville d'origine: Sinneria
Sin(s): 9
Race: Humaine
Type: Bio-4
Capacité: Devil's Blessing, annulation des effets négatifs des drogues
Handicap: Schizophrènie latente, détachement progressif du monde réel

MessagePosté le: Mer 6 Oct 2010 - 23:39    Sujet du message: Tanakil Evans Répondre en citant

"Sister, sister, oh so fair, why is there blood all over your hair?"



La brume... Froide, insaisissable, omniprésente. J'ignore où je suis. J'ignore pourquoi je suis là, errante, j'ai oublié qui je suis. Tout flotte autour de moi, rien ne se fige dans cet univers inconstant. J'avance, incertaine, hésitante... Je crois que je me suis perdue. Et je me cherche. Car je suis là, quelque part dans ce chaos je crois m'entendre. J'avance, le bruit de mes pas se perd lui aussi peu à peu, englouti dans le vaste ventre de ce brouillard éthéré.
Puis le rideau se lève sur un haut miroir aux dorures antiques, magistral. J'avance... Et j'y vois une femme comme sortie d'un conte, jeune et belle, princesse au port altier. Sa démarche est fluide, ses courbes sont douces, sa silhouette élancée. J'avance... Ses traits me sont familiers, rassurants. J'ai la sensation de rentrer chez moi après un long et tumultueux voyage. Sa longue chevelure noire coule en cascade sur ses épaules nues, mille reflets luisants s'y nichent, s'y pourchassent, s'y mêlent en délicates arabesques nacrées. J'avance, et je me reconnais. Mes hauts sourcils dessinent une courbe interrogative, mes lèvres charnues s'entrouvrent à peine dans une légère moue de surprise.
Immédiatement imitée de mon reflet, je lève une main pour l'approcher lentement du miroir. J'ai la peau si pâle... Est-ce l'effet de cette brume asphyxiante ?
Quelque chose me trouble alors que je croise mon regard : Mes yeux semblent avoir perdu leur bleu d'azur, ce sont deux iris sombres qui me scrutent. J'y lis un étonnement fasciné, contemplatif. Mes doigts s'approchent de la glace, et bientôt je la sentirai, froide et lisse sous ma peau. Mais c'est un épiderme tiède que rencontre mon index.
Cette femme ce n'est pas moi. C'est ma sœur.

Et le miroir vole en éclats.


Je me réveille en sursaut. Suffocante, mes mains se portent aussitôt à mon visage, je suis en sang... Non, juste trempée de sueur. J'étouffe. Je vais mourir si je ne m'extirpe pas immédiatement de cet oppressant enchevêtrement de draps que je sens se resserrer sur moi tel un carcan. La panique grossit dans ma gorge alors que je me débats pour quitter ce lit qui m'est devenu tombeau. Chancelante, je m'en échappe enfin et me précipite vers la fenêtre que j'ouvre d'une seule volée. J'aspire désespérément l'air de la ville. Mon cœur bat une chamade effrénée, il me semble sur le point de céder. Je ferme les yeux, je fais le vide. Je respire... Je suis en vie.
Le calme revient, petit à petit. Mes respirations se font plus espacées, plus lentes, plus profondes. Mon cœur retrouve progressivement son rythme normal, ma terreur s'éloigne, ses échos s'estompent. Tout redevient rationnel. Tout redevient paisible.
J'ouvre les yeux. Sinneria, elle, ne dort pas. Sinneria ne dort jamais.

    Je suis née princesse dans une famille royale. Ma mère était le monarque flamboyant de ce bel empire, j'en étais le premier sujet, et mon père, mon valet personnel, dévoué et attentif. Nous n'étions que trois, mais dans ce monde de rêve, j'avais tous les pouvoirs. Aimée, choyée, protégée, j'étais tous les espoirs et la fierté de ma mère, et j'étais l'amour de la vie de mon père.
    L'un de mes premiers souvenirs fut les « danses de feu ». Ma mère appelait ainsi la façon qu'elle avait de m'émerveiller en jonglant avec les flammes qui naissaient dans ses paumes. Une fois, alors qu'elle n'y pris garde, je voulu en saisir une et m'y brulai le doigt. Je me souviens de cette morsure vive, des larmes de surprise et de douleur qui montèrent dans ma gorge, avant que mon père, si doux, ne prenne ma petite main entre les siennes pour guérir la blessure d'une caresse.
    Nous n'étions que trois dans notre royaume finalement si modeste, mais nous avions pour nous toutes les joies de l'univers.
    Quand un nouveau sujet fit son apparition, je me souviens que j'étais heureuse. C'était ma petite sœur, ma petite poupée, Amaris, si fragile et si précieuse. J'avais cinq ans, elle venait de naître, et je l'aimais déjà. Nous étions quatre dans notre jardin d'Eden de la zone résidentielle. Nous étions quatre, et nous ne savions pas que nous vivions dans une bulle de savon.
    Puis un jour, le petit train dérailla.

La ville est belle. Quelques bruits de moteur feutrés me parviennent, et l'odeur ambrée de la fumée se mêle à celle du béton. Je frissonne. Il fait froid, je ferme la fenêtre. J'ai besoin... j'ai besoin de quelque chose. C'est un léger tiraillement dans le creux de l'estomac, un point de chaleur insistante à la base du crâne, ou rien qu'un infime fourmillement au bout des doigts... J'en ai besoin car mon rêve est encore là, derrière mes yeux. Je sais qu'il ne retournera se cacher dans les tréfonds de mon esprit qu'une fois que je l'aurais prise, et il s'évaporera, je serai de nouveau en paix... Jusqu'à la prochaine fois.
Je traverse ma chambre, et me dirige vers l'armoire dont j'ouvre les deux battants. Je me hisse sur la pointe des pieds pour atteindre la petite boite en métal gravée de l'emblème de GenTech sur la dernière étagère. Je ne tremble pas. Le besoin n'est pas impérieux, c'est juste... Je sais qu'ensuite je pourrais me rendormir. Je m'assoie sur mon lit et j'ouvre la boite pour en sortir un patch et l'appliquer sur ma nuque.
Chyméria... Douce Chyméria.

    C'est le jour ou le petit train a déraillé que j'ai quitté l'enfance.
    Amaris avait quatre ans, et je jouais avec elle dans sa chambre sous un regard maternel attendri. Nous avions une locomotive miniature, dont l'unique fonction semblait être celle de tourner éternellement en rond sur un circuit de rails. Amaris riait. Je ne sais pas pourquoi elle riait tant, et cela me fit sourire, quand soudain, les rails se sont mises à tressauter légèrement, par à coups désordonnés, et la locomotive se renversa. Sans que je comprenne, maman s'est précipitée sur Amaris pour la prendre dans ses bras, radieuse, débordante de joie. Elle l'a embrassée, l'a félicitée, puis l'a entrainée dans le salon en appelant papa. Je suis restée seule dans la chambre de ma sœur. Je ne comprenais pas ce qu'il venait de se produire, et cet instant de flottement me paru durer une vie entière... Je regardais fixement la locomotive couchée sur le flanc, immobile au milieu de ses rails disjointes, misérable petit symbole déchu.
    Quand maman est revenue, son regard avait changé. Je n'y voyais plus cette douce lueur de tendresse, et j'ignorais que je ne la reverrai jamais plus éclairer ses yeux posés sur moi. Elle m'envoya dans ma chambre. Même sa voix n'était plus la même. Ma maman était partie.

    C'est ainsi que je devins paria dans mon propre empire. Deux parents hybrides, une petite sœur prodige à l'étonnante précocité dans le développement de son pouvoir, et moi, l'erreur de la génétique. Mère ne manqua dès lors aucune occasion de me le rappeler, tant par son ignorance hautaine que par ses brimades incessantes. Plus je grandissais, et plus mon pouvoir hurlait son absence, froide, injuste, si profondément injuste.
    Seul papa m'aimait encore, mon prince secret, dans l'ombre du tyran... Je me souviens du jour où il rentra à la maison avec deux petits bracelets d'argent ornés d'une pierre d'ochr et nous les offrit à toutes deux. Mère ne dit rien, mais je ce que je lus dans son regard, je l'entendis le soir même dans la dispute qui éclata entre eux. Une pierre d'ochr ! C'était complètement ridicule d'offrir pareil joyau à l'inférieur que cachait leur toit alors que les sins venaient parfois à manquer.

    Je connus la tristesse. Je connus la rage. Je connus la haine. Je sentis tant de fois mon cœur se serrer que je sais qu'aujourd'hui il n'occupe plus qu'une place infime dans ma poitrine, pétrie de colère contre l'unique responsable de l'effondrement de mon empire : ma sœur.

Mes ombres s'envolent... La lumière revient. Je souris à la noirceur, il fait beau dans mes veines. Et toutes les danses, tous les rires du monde ne sont rien pour cet instant. Je me noie, naufragée volontaire et bienheureuse dans un paradis d'illusions.
Et je me laisse lentement glisser dans un sommeil sans rêves.

    Tout se passa très vite. Amaris pleurait dans sa chambre, mère me donna une gifle, puis une autre, puis une autre encore, imprimant la marque enflammée de sa main brûlante dans ma chaire. Comment osais-je traiter ma sœur de la sorte ? N'avais-je pas compris qu'en toutes circonstances je devais me soumettre à elle, à eux ? Mon sang ne valait rien comparé aux trésors qu'eux trois charriaient dans leurs veines, je n'étais rien, je n'avais qu'à peine le droit d'exister. Et papa, ce lâche héros de l'ombre... lui me regardait d'un œil désolé. J'aurais pu toucher du doigt le désespoir et la tristesse que je lisais en lui. J'avais envie de mourir. Et j'avais surtout envie qu'Amaris me précède dans la tombe.
    Tout se passa très vite... La maison se mit à trembler, les murs à s'effriter. Les larmes me noyaient les yeux, et ma rage me donna des ailes : je m'enfuis à temps pour voir le toit s'effondrer derrière moi, alors que mère se précipitait vers la chambre de ma sœur.
    Tout s'était passé très vite. Papa était mort, car papa ne guérissait que les plaies des autres et les cœurs malheureux des petites filles. Et mère ne toléra plus jamais ma présence auprès d'elle.
    J'avais 17 ans. Et la solitude en héritage.

J'ouvre les yeux. Au plafond, je vois se dessiner les irréelles arabesques joyeuses des derniers effets de Chyméria. Je me suis endormie avec le patch. Je le décolle d'un geste las. Tout est plus beau ce matin, même mes souvenirs semblent s'être colorés d'une teinte plus douce. Je suis dans ma seconde réalité, la souriante, l'ensoleillée... J'ai laissé mes noirceurs aux soins de la nuit.
La matinée se termine quand j'allume mon écran, je prononce mon login d'une voix encore éraillée de sommeil et GenTech me souhaite la bienvenue d'un ton synthétique. Alors que je lance l'ordre de connexion au réseau des employés, mon esprit commence lentement à divaguer vers ma soirée de la veille... Cette musique entêtante, presque sensuelle, cette douce lumière orangée. Je crois me souvenir que nous avons parlé des mythes fondateurs du culte des Anciens, sa voix était aussi chaude que l'air à la saison des pluies. Je me sentais bien avec lui, son charme, ses yeux rieurs, et je puis presque affirmer que l'O y était étranger. Il me faisait confiance. Et pendant un bref instant j'ai pensé tout arrêter...
Comme par réflexe, je me verse une goutte de Freezy dans chaque œil. L'instant n'est pas aux songes.

    La rue m'ouvrit les bras, dans un sourire sombre. Je débutai mon errance, et je chutai à chaque pas. Mes souvenirs de cette période s'emmêlent dans un sordide maelström. Il y a dans l'obscurité un Absolu, le même pour tous, qui dévore l'âme et le cœur sans distinction, sans un regard, et sans pitié. Je découvris la drogue, le Diamond Smile d'abord, puis l'O, et la Chyméria. Et toutes me permettaient de continuer à respirer. Il y a tant de choses qu'une camée puisse faire pour se procurer sa dose, tant de promesses pour lesquelles la morale ferme les yeux. Aussi bas que je tombai, je ne perdis pourtant jamais totalement connaissance des agissements de mère : Elle était entrée dans les rangs des Mutants et y avait entrainé Amaris. Je pouvais continuer de noyer ma haine... J'entamai une quête sans but, un voyage sans étapes ni destination, empruntant des chemins sans retour possible. Une lente descente dans le monde chaotique de mon intérieur. Et au bout de ce long tunnel, une cave dans Samaël, un homme au regard noir perçant éclairé par l'antique lueur d'une bougie.
    Je lui déversai le fleuve de mon histoire, il ne prononça pas un mot. Je lui racontai ma naissance indigne, le fanatisme de ma mère, la mort de mon père dans la folie de ma sœur, mon plongeon dans la noirceur. Je lui racontai ma haine, celle dont je suis faite et pour laquelle je meurs, et tant de choses encore... Lorsque le flot se fut tari, il laissa un long silence s'installer entre nous. Je pus en sentir chaque morte seconde venir griffer mes sens. Quand il prit la parole, il avait la voix des premiers hommes.


      « Si une tornade venait à s'abattre sur votre demeure, que choisiriez-vous d'emporter dans votre fuite ? »


    Je levai vers lui mes yeux remplis de larmes, incrédule, tremblante. Il me demandait ce qui avait encore de la valeur sur mon champ de bataille. Il me demandait pourquoi j'étais encore en vie... C'était le test unique qu'il me destinait, et je n'avais pas la réponse à sa question. Hésitante, je fixai le regard sur la flamme vacillante de la bougie, fragile. Ce fut un murmure qui s'échappa de mes lèvres.

      « … J'emporterais le vent. »


    Le technodermiste accepta de me tatouer.

Retour au présent. Sur mon écran s'affiche le message mensuel en provenance des laboratoires. Quelques mots, quelques directives qui donnent un sens à mes jours.

Nouveau :
    Recherche [imp : urgent] :
    Psy, maîtrise moyenne, cap. à déplacer ou détruire la matière.

    Recherche [imp : secondaire] :
    Elé, maîtrise basique, cap. de contrôle de l'élément eau
    Bio, maîtrise totale, cap. de formation d'une armure
    Nrj, maîtrise basique ou moyenne, cap. de téléportation
    Sen, maîtrise moyenne, cap. auditive surdéveloppée

Rappel, commande en attente [imp : urgent] :
    Bio, maîtrise moyenne, cap. de déplacement ultra-rapide

Nota : Vous nous aviez informé avoir découvert un spécimen correspondant. Nous sommes toujours en attente de livraison. Si vous rencontrez des difficultés, veuillez contacter le service des chasseurs pour toute demande relative à un soutient armé. Merci de nous tenir informés par retour de message immédiat.

Un long soupir s'échappe de ma gorge alors que j'entre ces deux mots dans la case destinée à la réponse : Cette nuit.

« Bio, maîtrise moyenne, cap. de déplacement ultra-rapide » a un nom. Il s'appelle Jeremiah, a 32 ans, vit dans un recoin de Samaël, et hier soir, il m'a faite sourire sans mentir.

    Le tatouage en spirale sur ma hanche gauche me fut d'une amère déception. Les premiers jours je ne constatai aucun changement notable dans mon métabolisme, pas plus que la manifestation d'une quelconque capacité. Le technodermiste m'avait informée à demi mot que la révélation de mon pouvoir viendrait avec la nécessité, que seule la patience me mènerait à la connaissance. Mais lorsque je voulus retourner le voir pour lui confier mon désarrois, il avait quitté la cave, disparaissant avec ses secrets. Je replongeai donc dans mon existence grise et tourmentée, voyant s'envoler l'espoir que j'avais eu de me reconstruire une existence.
    Les jours passant, je me rendis à peine compte que j'y voyais de plus en plus clair et que mes périodes dépressives s'espaçaient. Je n'avais plus besoin de mes substances comme avant, j'échappai aisément aux supplices de la descente, je retrouvai l'appétit, renouant peu à peu avec le monde extérieur. C'est au fil du temps que je compris que j'avais été « immunisée ». Je ressentais toujours l'euphorie, je pouvais toujours rester alerte de longues nuits durant, mais plus aucun des effets néfastes de ce que je consommais n'avait de prise sur moi. J'allai m'en sortir. Je me réveillais.
    Comprenant de nouveau comment j'en étais arrivée là, ma haine ressurgit, aussi vigoureuse que le jour de l'effondrement de ma maison. J'avais renoué avec la patience, mon heure viendrait.
    Un temps, alors je que dansais au Starlight, je fis la connaissance d'un employé de GenTech venu se rincer l'œil un samedi soir. Il était en plein trip de Chyméria, et parlait plus que s'il avait voulu me raconter toute l'histoire de Sîn. Entre deux délires, je compris que les laboratoires avaient des difficultés à trouver des spécimens d'hybrides aux pouvoirs destructeurs... Je tenais le tracé de ma vengeance. Par l'intermédiaire du sous-fifre, j'entrais en contact avec Viktor Sedah, lui proposant mes services, avec en offrande les noms d'une pyrotechnicienne et d'une terrakinésiste recluses dans les rangs des Mutants.

Mes pensées s'échappent. J'entre dans ma troisième réalité, celle où il n'y a rien, celle ou je suis une mécanique bien huilée. Aucune pensée cohérente, juste une suite d'actions, froides et machinales.
Je me connecte au réseau souterrain... La liste des hybrides recensés défile sous mon regard vide. Si je pouvais alors seulement y songer, je me sentirais partie intégrante de mon ordinateur, un simple programme, une routine informatique. Je lance les recherches, il faut croire que j'ai de la chance. « Psy, maîtrise moyenne, cap. à déplacer ou détruire la matière » a lui aussi un nom : Zachary Guizdo, employé au Venezia, zone Samaël. « Bio, maîtrise totale, cap. de formation d'une armure » s'appelle Richard Dredd, dirigeant du Starlight. Sans plus de réflexion, je renonce aussitôt à traquer le second. Sa disparition serait trop visible, je vais devoir chercher du coté des illégaux, comme pour mes autres commandes d'importance secondaire. Je commencerai la chasse dans quelques jours... Fin de transmission.
J'emploie le reste de mon après midi à mon entrainement.

    Comme il y a bien longtemps, tout se passa très vite... Je me souviens encore du regard abasourdi de ma pauvre sœur lorsque j'entrais au point du jour dans leur trou à rats, à la tête d'un groupe de rabatteurs. Mère hurlait sa rage et son venin, les flammes crépitaient dans ses griffes. Amaris ne dit rien, figée dans la contemplation de cette fatalité empoisonnée. Elles disparurent dans les sous sols des laboratoires, entrainant avec elles les noires années de ma colère.
    GenTech devint ma terre promise, et je lui vendis mon âme. D'heures d'entrainements au combat en finances illimités pour me procurer mes substances, elle fit de moi une arme dont le talent était de flirter avec l'infaillible. La maîtrise des drogues me procurait à volonté la force, la concentration et la clairvoyance... Tout comme le coup de baguette magique pour oublier mes états d'âme ou souffler un mirage de bonheur sur mes instants de faiblesse.
    Mère rendit l'âme dans une cage et il y a peu de temps. Amaris réussit à s'enfuir... Cela ne me chagrine pas, je connais la patience, et cette traque m'enchante. Elle retournera sous terre.
    Ou elle mourra.


La nuit vient de tomber sur Sinneria. J'ajuste les derniers détails de mon apparence devant le miroir de la salle de bain... Un instant, l'idée m'effleure de le voir voler en éclats. Je balaye cette pensée d'une inhalation de Sélinétéine, et me prépare à entrer dans ma quatrième réalité. L'exaltante. La palpitante. Celle où je ne suis plus proie mais prédateur, où tout tient à la moindre de mes paroles, le moindre de mes gestes, le moindre de mes regards. Celle où je suis sur une corde raide, au dessus du vide, en équilibre. Celle où je n'ai aucune faiblesse...
Mes yeux croisent ceux de mon reflet. Il sont bleus, pâles, perçants. Je ne quitte pas mon regard quand j'y verse quelques larmes du soleil. Je souris.
Jeremiah m'attend non loin du S80'. Jeremiah ne le sait pas encore, mais il goûte à ces dernières heures de liberté.



    Identité : Tanakil Evans
    Âge : 26 ans
    Race : Humaine, altérée

      Capacité :
        Devil's blessing [type : Bio]
        Annulation des effets négatifs des drogues. Aucune addiction physique. Aucun signe extérieur propre à déceler la consommation. Aucun effet nocif pour la santé.


      Handicap :
        Volonté d'aller de plus en plus loin dans les paradis artificiels. Détachement progressif du monde matériel, le sujet alterne en permanence entre ses différentes réalités internes. Caractère intrinsèquement mêlé aux effets des drogues, qui font partie intégrante de l'organisme du sujet. En cas de manque prolongé, une grande faiblesse se fait sentir, pouvant même déboucher sur un coma. Schizophrénie latente.


      Niveau :
        Capacité non évolutive.

    Clan : GenTech
    Fonction : Débusquer les sujets d'expérience. Traquer les fugitifs.

    Caractère résumé :
      Amère, passive. Grande capacité d'adaptation, sait muer à volonté pour ne jamais effrayer ses proies. Effets des drogues font intrinsèquement partie du caractère : très peu d'émotions propres, qui ne soient pas influencées par les substances chimiques. La haine à fleur de peau. La colère ancestrale.


    Objectif personnel : Retrouver la fugitive Amaris Evans.




Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 6 Oct 2010 - 23:39    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tanakil Evans
Humain(e) Altéré(e)

Hors ligne
Messages: 14
Inscrit le: 25 Sep 2010

Dossier personnel: URL
Emploi: Rabatteur pour la GenTech
Âge: 26 ans
Ville d'origine: Sinneria
Sin(s): 9
Race: Humaine
Type: Bio-4
Capacité: Devil's Blessing, annulation des effets négatifs des drogues
Handicap: Schizophrènie latente, détachement progressif du monde réel

MessagePosté le: Mer 6 Oct 2010 - 23:44    Sujet du message: Tanakil Evans Répondre en citant

ET DERRIÈRE ?

Quel est l'avatar qui représente votre personnage ?
Mylène Jampanoï

Combien de fois par semaine êtes-vous disponibles pour venir sur le forum ? Et pour poster en RP ? Et pour flooder ?
Au bon vouloir de ma motivation, de mon emploi du temps de ministre et de mon éternelle collection d'emmerdements

Comment êtes-vous arrivé ici ?
Remerciez Alice, elle sait se montrer convaincante.

Avez-vous fait de la publicité autour de vous pour Sinners ? Si oui, comment parlez-vous de ce forum, et comment le qualifieriez-vous ?
Pas encore, on se connait à peine voyons, je ne suis pas une fille facile...

Le règlement est-il signé ?
Oui m'sieur.

Des choses à ajouter ?
Et vive la bière !



Revenir en haut
Alice May
-
<font color=black>-</font>

Hors ligne
Messages: 409
Inscrit le: 09 Mai 2010

Dossier personnel: URL
Emploi: Duelliste sous couvert de danseuse
Surnom / Identité: Chinook
Âge: 19 ans
Ville d'origine: Sinneria
Localisation: Zone Samaël
Sin(s): 93
Race: Hybride
Type: Nrj-2
Capacité: Téléportation.
Handicap: Pouvoir inhibé et évanouissements si ne s'alimente pas très fréquemment.

MessagePosté le: Jeu 7 Oct 2010 - 21:40    Sujet du message: Tanakil Evans Répondre en citant

Bon.
Ben moi perso j'ai rien à ajouter, superbe fiche comme d'hab!
*balance des fleurs et des pots de nivea*

Je considère cette fiche comme validable; Billie, Gray ou Totor passeront pour confirmer ça t'ouvrir les portes du monde mêêêrveilleux de Sinners!
Enfin, ça se trouve ils auront quelque chose à redire, eux, hein qui sait.

(PS: j'vais t'buter!)



Revenir en haut
MSN
Tanakil Evans
Humain(e) Altéré(e)

Hors ligne
Messages: 14
Inscrit le: 25 Sep 2010

Dossier personnel: URL
Emploi: Rabatteur pour la GenTech
Âge: 26 ans
Ville d'origine: Sinneria
Sin(s): 9
Race: Humaine
Type: Bio-4
Capacité: Devil's Blessing, annulation des effets négatifs des drogues
Handicap: Schizophrènie latente, détachement progressif du monde réel

MessagePosté le: Ven 8 Oct 2010 - 01:45    Sujet du message: Tanakil Evans Répondre en citant

Yup

huhu... ('Love you too)



Revenir en haut
Viktor Sedah
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 8 Oct 2010 - 12:57    Sujet du message: Tanakil Evans Répondre en citant

Et bien comme je suis au courant du travail de fond qui a été fait sur ce perso, je valide bien sur  Wink
Bienvenue Tata, bienvenue à GenTech, j'espère que tu seras prolifique en temps que chasseresse Bob
Bienvenue sur Sinners et Bon jeu Smile PeacD
Revenir en haut
Alice May
-
<font color=black>-</font>

Hors ligne
Messages: 409
Inscrit le: 09 Mai 2010

Dossier personnel: URL
Emploi: Duelliste sous couvert de danseuse
Surnom / Identité: Chinook
Âge: 19 ans
Ville d'origine: Sinneria
Localisation: Zone Samaël
Sin(s): 93
Race: Hybride
Type: Nrj-2
Capacité: Téléportation.
Handicap: Pouvoir inhibé et évanouissements si ne s'alimente pas très fréquemment.

MessagePosté le: Ven 8 Oct 2010 - 13:04    Sujet du message: Tanakil Evans Répondre en citant

Sniper


( Pompom )



Revenir en haut
MSN
Aaron Slenine
Pigeon Voyageur

Hors ligne
Messages: 176
Inscrit le: 19 Mai 2010

Dossier personnel: URL
Emploi: Ange-Gardien
Surnom / Identité: Fly
Âge: 33 ans
Parenté: inconnue
Localisation: Lève le nez...
Sin(s): 36
Race: Hybride
Type: Bio-4
Capacité: Vol
Handicap: Squelette fragilisé

MessagePosté le: Ven 8 Oct 2010 - 17:43    Sujet du message: Tanakil Evans Répondre en citant

Et bah bienvenue officiellement sur le forum XD j'ai pas encore lu vos fiches parce que j'ai pas le temps là mais dès que possible, je m'y mets, ça à l'air intéressant ;)

plus qu'à voir avec Totor pour mon prédèf pour lui changer sa capacité -_- vilain totor... ça confirme... JE TE HAIS XD XD XD hum.. pardon




Merci Soli ^^
Revenir en haut
Shaft Spike
L'ogre de Samael

Hors ligne
Messages: 396
Inscrit le: 20 Sep 2009

Emploi: Gladiateur au S80'
Surnom / Identité: L'ogre de Samael, Ajax
Âge: 33 ans physiquement,
Ville d'origine: Sinneria
Parenté: /
Localisation: Dans la zone Samaël
Sin(s): 42
Race: Hybride
Type: Bio-3
Capacité: Super Agilité
Handicap: Psychopathe Mensuel, Toxicoman
Accroc ?: Fang Bang

MessagePosté le: Ven 8 Oct 2010 - 19:44    Sujet du message: Tanakil Evans Répondre en citant

Salut et bienvenue chasseresse ! on est presque Collègue !!! bientôt t'aura du boulot tu peux en être sur !



[Born to Kill] !


Hannibal is back !
Revenir en haut
MSN
Alice May
-
<font color=black>-</font>

Hors ligne
Messages: 409
Inscrit le: 09 Mai 2010

Dossier personnel: URL
Emploi: Duelliste sous couvert de danseuse
Surnom / Identité: Chinook
Âge: 19 ans
Ville d'origine: Sinneria
Localisation: Zone Samaël
Sin(s): 93
Race: Hybride
Type: Nrj-2
Capacité: Téléportation.
Handicap: Pouvoir inhibé et évanouissements si ne s'alimente pas très fréquemment.

MessagePosté le: Ven 8 Oct 2010 - 20:54    Sujet du message: Tanakil Evans Répondre en citant

L'Ogre! T'vas pas supporter cette raclure! Pas content



Revenir en haut
MSN
Shaft Spike
L'ogre de Samael

Hors ligne
Messages: 396
Inscrit le: 20 Sep 2009

Emploi: Gladiateur au S80'
Surnom / Identité: L'ogre de Samael, Ajax
Âge: 33 ans physiquement,
Ville d'origine: Sinneria
Parenté: /
Localisation: Dans la zone Samaël
Sin(s): 42
Race: Hybride
Type: Bio-3
Capacité: Super Agilité
Handicap: Psychopathe Mensuel, Toxicoman
Accroc ?: Fang Bang

MessagePosté le: Sam 9 Oct 2010 - 10:32    Sujet du message: Tanakil Evans Répondre en citant

ben si elle bosse aussi pour Sedah ya de grande chance qu'un jour ... ce soit (encore) moi la cible alors non je ne vais pas la supporter !!! Pour le moment j'ai pas le choix !



[Born to Kill] !


Hannibal is back !
Revenir en haut
MSN
Viktor Sedah
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 9 Oct 2010 - 11:23    Sujet du message: Tanakil Evans Répondre en citant

Non, mais Shaft, tu n'as pas compris, personne te rapportera à GenTech, à moi ... tu sais pourquoi ? Parce que t'es mon toutou, et si tu veux pas crever bêtement et bien tu rentreras sagement à la maison quand on te l'ordonnera  8] Tanakil aurait assez à faire à l'extérieur, il se pourrait qu'elle est besoin d'un coup de main pour certains spécimens Wink
Revenir en haut
Shaft Spike
L'ogre de Samael

Hors ligne
Messages: 396
Inscrit le: 20 Sep 2009

Emploi: Gladiateur au S80'
Surnom / Identité: L'ogre de Samael, Ajax
Âge: 33 ans physiquement,
Ville d'origine: Sinneria
Parenté: /
Localisation: Dans la zone Samaël
Sin(s): 42
Race: Hybride
Type: Bio-3
Capacité: Super Agilité
Handicap: Psychopathe Mensuel, Toxicoman
Accroc ?: Fang Bang

MessagePosté le: Dim 10 Oct 2010 - 17:13    Sujet du message: Tanakil Evans Répondre en citant

travailler en tandem ? c'est une idée qui me plais  ! Hm

et toi la grand patron ! tu m'inscris même pas au jeux pour faire de la pub pour Gentech ? je dois le faire de mon propre chef !



[Born to Kill] !


Hannibal is back !
Revenir en haut
MSN
Tanakil Evans
Humain(e) Altéré(e)

Hors ligne
Messages: 14
Inscrit le: 25 Sep 2010

Dossier personnel: URL
Emploi: Rabatteur pour la GenTech
Âge: 26 ans
Ville d'origine: Sinneria
Sin(s): 9
Race: Humaine
Type: Bio-4
Capacité: Devil's Blessing, annulation des effets négatifs des drogues
Handicap: Schizophrènie latente, détachement progressif du monde réel

MessagePosté le: Dim 10 Oct 2010 - 22:15    Sujet du message: Tanakil Evans Répondre en citant

Merci Boss, merci Shaft.
GenTech est une grande famille à ce que je vois... Ce sera un réel *plaisir* pour moi d'en faire partie. Bien que je sois une solitaire, il est évident que je me ferai une joie de faire une exception pour travailler en tandem.

*Que triomphe le Mal Langue *



Revenir en haut
Zachary Guizdo
Recensé(e)

Hors ligne
Messages: 38
Inscrit le: 09 Mai 2010

Emploi: barman/pilote
Âge: 22 ans
Ville d'origine: Sinneria
Localisation: Samaël
Sin(s): 40
Race: Hybride
Type: Psy-2
Capacité: choc psychique
Handicap: maux de tête
Accroc ?: Diamond Smile

MessagePosté le: Ven 15 Oct 2010 - 12:11    Sujet du message: Tanakil Evans Répondre en citant

Tes mots m'enchantent déjà...  Piou-piou
Superbe fiche, tu sais à quel point j'adore ton écriture... Heureux de te voir ici!



Revenir en haut
Alice May
-
<font color=black>-</font>

Hors ligne
Messages: 409
Inscrit le: 09 Mai 2010

Dossier personnel: URL
Emploi: Duelliste sous couvert de danseuse
Surnom / Identité: Chinook
Âge: 19 ans
Ville d'origine: Sinneria
Localisation: Zone Samaël
Sin(s): 93
Race: Hybride
Type: Nrj-2
Capacité: Téléportation.
Handicap: Pouvoir inhibé et évanouissements si ne s'alimente pas très fréquemment.

MessagePosté le: Ven 15 Oct 2010 - 17:19    Sujet du message: Tanakil Evans Répondre en citant

Bah Yuk Dead Puk



Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:56    Sujet du message: Tanakil Evans

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Avant de franchir les murs -> Fiches de présentation -> Registre des acceptés Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème pour Sinners© de